La Santé, La Sécurité notre Priorité…

Aujourd’hui Ugitech SDF

(SDF : sans docteur fixe)

Après une semaine et demie, où en sommes-nous?

Toujours pas de médecin à Ugitech !!!

 

Ugitech ne veut plus de médecin en interne, pourquoi et comment protège t’on nos salariés ?

Les causes :

* Un médecin qui  voulait garder son indépendance et ne pas être piloté.

* Un salarié médecin et  des dossiers  qui gênent notre direction.

Pouvons-nous  encore parler de confiance en nos dirigeants ? Quand notre direction nous a menti pendant plusieurs mois dans les instances représentatives du personnel.

Quand elle ne mène pas d’action face à l’épidémie de RPS, de mal être au sein de notre entreprise (après l’amiante, ne va-t-on pas classé le site d’Ugine en RPS, …).

Quand elle nous affirme qu’il n’y a pas besoins de  période de recouvrement pour le médecin ?

La CGT demande un changement de politique en matière de santé, sécurité et management et surtout l’indépendance du service médical.

Les conséquences :

* Des dossiers qui n’avancent plus (inaptitudes, restrictions, aménagement de poste, suivi des accidents…)

* Un suivi de salarié qui n’est plus effectué (visites médicales, visites de reprises, autorisations, habilitations…)

* Un service santé déstabilisé et choqué

* Un service qui n’a plus les moyens d’effectuer  sa mission. (Problèmes  d’organisation, qui est responsable des décisions, quand n’est-il du secret médical ???…)

En attendant un éventuel médecin du travail connaissant les dossiers en cours, la CGT encourage vivement les salariés à se protéger, à ne prendre aucun risque.

Le petit conseil CGT

Pour les salariés en arrêt, qui doivent effectuer la visite de reprise et donc ne peuvent plus reprendre leur travail, ne rentrez pas dans le jeu encouragé par certains managers : de consulter votre médecin traitant pour rester en arrêt, où vous ferez une Fraude à la Sécurité Sociale, l’employeur doit prendre ses responsabilités.

 Alors contactez vos RRH, et si besoins vos élus.

Sommes-nous en accord avec notre nouveau code de conduite de groupe, Mr Iller cautionne-t-il cette politique managériale ?

Ne soyons pas dupe, c’est le premier pas vers le changement tant attendu par nos dirigeants et leurs amis du MEDEF, soutenus par notre nouveau Gouvernement. Dans les ordonnances Macron, que la CGT combat vivement, la santé et la sécurité ne sont pas épargnées.

Le projet de loi en l’état permet au Gouvernement de transférer à la négociation d’entreprise des éléments tels que :

–        Le droit d’alerte des représentants du personnel et droit de retrait des salariés confrontés à un danger grave et imminent (RPS, risques industriels, les violences sexuelles…). Cette disposition est particulièrement grave pour toute la ligne hiérarchique, du fait de leurs responsabilités, sont les premiers informés de ces risques. Ceci fragiliserait considérablement le début du statut des lanceurs d’alerte.

–        L’information et la formation des salariés

–        La protection des mineurs de moins de 18 ans

–        Les obligations relatives aux équipements de sécurité

–        L’organisation des locaux de travail (fenêtres, vestiaires…)

–        Les modalités de prévention contre les risques spécifiques (chimiques, biologiques, sonores,…)

–        Le document unique d’évaluation des risques professionnels.

Il est extrêmement grave que le Gouvernement ait souhaité transférer ces éléments à la négociation collective.

La santé des salariés-es n’est pas négociable !

Alors n’attendez plus rejoignez-nous, posté et journée tous concernés

La CGT vous donne rendez-vous à 9H30 demain devant le Poste de garde

Pour notre santé, comptons sur nous tous !!!!!

Celui qui n’a pas le courage de se rebeller n’a pas le droit de se lamenter

Ernesto « Che » Guevara

One thought on “La Santé, La Sécurité notre Priorité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *